Guy Merel : la Passion du Cheval Percheron

Monsieur Guy Merel s’est éteint le 16 février 2017 à Vanoise, son paradis.
Il avait 82 ans.

Article écrit en juin 2015

C’est drôle, la plupart des gens ne savent pas situer le Perche sur une carte de France et pourtant le monde entier connait le Cheval Percheron. Il est en effet l’enfant du pays et sans aucun doute le meilleur ambassadeur de la région.
Alors comment aborder ce sujet dans le blog Un week end dans le Perche sans plagier Wikipédia ou la SHPF ? Et bien, c’est la semaine dernière que l’idée m’est venue non pas de vous parler du Cheval Percheron mais d’un homme en particulier sans lequel Le Percheron ne serait peut être pas redevenu l’emblème de notre belle campagne.
… / …
Je veux en avoir le cœur net. Monsieur Guy Merel, boucher chevalin et éleveur de percherons, est il oui ou non le cousin de mon mari ? Rendez-vous devant la boutique camion sur le marché de Nogent-le-Rotrou ce fameux samedi de vacances d’août. Mais l’endroit et le moment sont mal choisis pour poser la question. « Venez donc me rendre visite à Margon» me dit Guy Merel, « nous y étudierons la question et je vous montrerai  mes Percherons ».

Je ne me fais pas prier. Ah la Vallée de la Cloche, quelle vision enchanteresse. Imaginez-vous arriver à La Vanoise, dans une vallée de trente hectares, avec d’un côté des coteaux calcaires, de l’autre une belle forêt, traversée par une rivière et autour de vous une trentaine de juments percheronnes accompagnées de leurs poulains. Sur la gauche, dans un enclos séparé, la star du domaine, Titus de Vanoise, magnifique étalon, nous suit des yeux. Je n’ai jamais rien vu de tel. Guy Merel nous accueille chaleureusement dans « son paradis » et c’est sa passion pour le Percheron que nous avons évoquée cet après midi là.

Il était jeune boucher à une époque où manger de la viande de cheval n’était ni considéré comme un crime ni comme une honte et achetait les bêtes chez différents éleveurs. L’élevage est apparu comme une évidence mais, visionnaire, il s’est rapidement rendu compte que le Percheron était très demandé non pas pour la viande mais pour les loisirs. Mais la mode n’est plus aux chevaux lourds mais aux diligenciers, plus fins et harmonieux, particulièrement recherchés. C’est aux Etats Unis que Guy s’est procuré ses trois premières juments et depuis la passion ne l’a plus quittée. Cinquante années de passion … que d’anecdotes, d’histoires incroyables il nous a racontées cet après midi là. Nous le suivons dans la prairie au milieu des juments lesquelles, ravies de le voir, s’approchent de lui affectueusement. Discrètement je l’observe. Guy a les yeux partout, les gestes surs et tranquilles, aucune brusquerie ni dans sa voix ni dans ses mouvements. Les poulains caracolent autour de nous, ils seront tous vendus et certains partiront hors du Perche car on vient de loin pour acheter les chevaux de Guy Merel.

Nous nous dirigeons gentiment vers l’enclos de Titus de Vanoise, la fierté de Guy. « Il est né ici Titus, c’est un diligencier magnifique et gentil qui plus est ». De fait, Titus vient à notre rencontre et se laisse caresser. Mon Dieu qu’il est impressionnant. Guy nous montre les photos du Mondial du Percheron  au Haras du Pin où Titus a terminé vice champion dans la catégorie Diligenciers. C’était en 2011 mais Guy semble toujours aussi ému à l’évocation de ce merveilleux souvenir.

La question de sa  succession le rend nostalgique. Pas de repreneur pour la boucherie chevaline et d’ailleurs Guy a raccroché récemment. Fini la boutique, fini les marchés. Je lui demande s’il n’a pas peur de s’ennuyer ? « Je viens d’avoir 80 ans, je commence à fatiguer, il était temps que je m’arrête et puis vous savez, cela me laisse plus de temps pour m’occuper de mes chevaux. Je passe le plus clair de ma vie avec eux ici au Paradis ».

Et l’élevage ? Guy Merel a bien l’intention de le continuer encore quelques années et je ne peux m’empêcher de souhaiter voir encore longtemps les poulains de ce Grand Monsieur gambader dans cette belle vallée, Paradis des Percherons.

Guy Merel Cheval Percheron

Elevage de la Vanoise – Margon chez Guy Merel

Guy Merel Cheval Percheron

Elevage de la Vanoise – Margon chez Guy Merel

Elevage de la Vanoise - Margon chez Guy Merel

Elevage de la Vanoise – Margon chez Guy Merel

Guy Merel Cheval Percheron

Titus de Vanoise – Elevage de la Vanoise Margon

Titus de Vanoise - Elevage de la Vanoise Margon

Titus de Vanoise – Elevage de la Vanoise Margon

Guy Merel Cheval Percheron

Elevage de la Vanoise – Margon chez Guy Merel

Guy Merel Cheval Percheron

Elevage de la Vanoise – Margon chez Guy Merel

Elevage de la Vanoise - Margon chez Guy Merel

Elevage de la Vanoise – Margon chez Guy Merel

Elevage de la Vanoise - Margon chez Guy Merel

Elevage de la Vanoise – Margon chez Guy Merel

Guy Merel Cheval Percheron

Titus de Vanoise – Elevage de la Vanoise Margon

Guy Merel Cheval Percheron

Titus de Vanoise – Elevage de la Vanoise Margon

Guy Merel Cheval Percheron

Titus de Vanoise – Elevage de la Vanoise Margon

 … // …

 A venir dans le carnet d’adresses dédié au Cheval Percheron quelques coordonnées d’éleveurs, dresseurs, instructeurs …  situés dans le Perche où à proximité (liste non exhaustive) ainsi que les principaux sites internet relatifs au Cheval Percheron.
Aussi, une belle manière de faire connaissance avec ces magnifiques chevaux est sans aucun doute une randonnée en attelage : Mr Gérard Beauté / Bellême Attelages
Le blog de Jean-Léo Dugast, photographe équin spécialisé dans le cheval de trait est une mine d’or.

Les Rendez-Vous à ne pas manquer :
La Fête du Cheval Percheron : 15 août 2015 à l’Ecomusée de St Cyr la Rosière
Derby d’attelages de chevaux de trait à Origny-le-Butin : samedi 11 juillet 2015
Percheval : week end de l’Ascension à Nogent-le-Rotrou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *