Cadrans solaires du Perche

Ce week end dans le Perche,
j’ai levé les yeux pour admirer les cadrans solaires du Perche.

Horizontal, occidental, oriental, orienté, vertical, canonial, équatorial, méridional,  déclinant….
Bienvenue dans le royaume des gnomons, plus simplement appelés cadrans solaires.

Le cadran solaire, connu depuis l’Antiquité, est considéré, du fait de sa simplicité, comme l’un des tous premiers objets utilisés par l’homme pour mesurer l’écoulement du temps.
L’heure indiquée par un gnomon est l’heure solaire, dite heure vraie, du lieu où il se trouve implanté. Toutefois, si vous tentez de calculer l’heure, n’oubliez pas de tenir compte de l’équation du temps mais également des changements éventuels heure d’été / heure d’hiver.

 Les cadrans solaires dans le Perche

Véritable patrimoine historique, les cadrans solaires du Perche font l’objet depuis plusieurs années d’un vaste programme de rénovation. En effet, on dénombre environ 200 cadrans solaires disséminés dans toute la région, sur les édifices religieux mais également sur les façades des maisons et manoirs. La ville de Mortagne au Perche par exemple compte à elle seule 27 cadrans et fournit, moyennant la somme de deux euros, un guide de découverte sur les cadrans solaires de la ville mais également du Perche.

Plusieurs itinéraires y sont proposés aux alentours de Mortagne au Perche, Longny au Perche, Bellême, Rémalard et Nogent le Rotrou.

Alors si comme moi vous marchez  tout en levant les yeux, voici une manière inattendue de visiter le Perche et découvrir de façon originale une nouvelle facette de son patrimoine architectural.

Cadrans Solaires du Perche

Mortagne-au-Perche

Mortagne au Perche : cadran gravé et peint sur la tour carrée d’une ancienne maison bourgoise de la fin du XVIè siècle.

Cadrans solaires du Perche

Feings

Feings : cadran quasi-septentrional daté de 1637 gravé sur la façade nord de l’église St-Gervais St-Protais.

Cadrans solaires du Perche

Réveillon

Réveillon : cadran daté de 1631 gravé sur un contrefort de l’église St-Martin
(IHS : Jesus Hominun Salvator)

Cadrans solaires du Perche

Mauves-sur-Huisne

Mauves-sur-Huisne : cadran daté de 1633 gravé sur un contrefort de l’église St-Pierre

Cadrans solaires du Perche

Bivilliers

 Bivilliers : daté de 1640, ce cadran gravé et peint est situé sur une pierre orientée de la petite église romane St-Pierre

Cadrans solaires du Perche

Mortagne-au-Perche

 Mortagne au Perche : ce cadran daté de 1632 est gravé sur un contrefort de la nef côté sud de l’église Notre-Dame

Quelques devises (mes préférées) que l’on peut trouver gravées sur les cadrans :

 Carpe diem ou carpe fugit
profite de ce jour, ou profite de l’heure, elle fuit.

Hora est benefaciendi
c’est l’heure de faire le bien

Regit me sol dum dirigit orbem
le soleil me régit, tout en dirigeant la terre entière

Sol terram fovet et ornat
le soleil réchauffe la terre et l’embellit

Lux laetitia est
la lumière, c’est la gaieté

et tant d’autres à découvrir sur l’incroyable site du passionné Monsieur Michel Lalos

Vocabulaire :
Gnomon : du grec gnômôn, tige verticale dont on se servait dans l’antiquité pour déterminer l’heure en observant la longueur de l’ombre.
Gnomonique : science des cadrans solaires
Gnomoniste : personne qui conçoit les cadrans
Cadranier : personne qui réalise les cadrans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This